7 expressions à connaître pour vous aider à sécuriser votre maison connectée

Trucs & Astuces, Vie connectée

Le concept de réseau Wi-Fi privé a évolué. Il s’agissait d’un « élément essentiel à la connexion de votre ordinateur à internet » ; désormais, ce réseau est le socle de votre maison connectée, « le système nerveux central de votre domicile ».  Il devient donc essentiel de bien comprendre le fonctionnement de base de ce réseau.

La sécurisation de vos objets connectés est également en pleine mutation. Il n’est plus seulement nécessaire de protéger chaque appareil individuellement contre les malware : il faut sécuriser l’ensemble de la structure réseau. Mais pas d’inquiétude : en vous familiarisant avec les quelques termes présentés ci-dessous, vous serez capable de mieux protéger votre réseau, aujourd’hui et demain. 🙂

  1. Routeur

Le routeur est le cœur de votre maison connectée et c’est probablement l’élément de votre réseau que vous connaissez le mieux (pour le meilleur… et pour le pire).  Le routeur sert de point de connexion à tous les ordinateurs, téléphones et objets connectés à internet. Il est au carrefour de votre trafic web : la sécurisation de votre routeur est donc essentielle. Et chaque fois que vous ajoutez un nouvel objet connecté, cette sécurisation se fait plus pressante.

  1. Switch réseau

Pour faire très simple, un switch réseau est un boîtier qui connecte à votre réseau des appareils filaires. Dans la mesure où la plupart des appareils disposent aujourd’hui de connexions sans fil, les switchs dédiés sont rares dans les maisons connectées. Cela ne signifie pas pour autant qu’ils soient inexistants : presque tous les routeurs sans fil ont un switch réseau intégré, qui se présente généralement sous la forme de quatre ports Ethernet à l’arrière du routeur.

  1. Sécurisation des objets connectés

De nouveaux objets connectés innovants sont lancés chaque jour sur le marché et font leur entrée dans nos foyers. L’inconvénient, dans tout cela, reste la sécurité de ces nouveaux produits. Un lave-vaisselle ou une console de jeu connectée peuvent être piratés : non seulement, ils seront eux-mêmes corrompus mais ils pourront également mettre en danger l’ensemble du réseau, ainsi que vos données. Seuls les meilleurs routeurs de sécurité comme  F-Secure SENSE disposent d’une technologie intégrée permettant de vous protéger contre les appareils connectés vulnérables.

  1. Maillon faible

Comme l’affirme la loi Hyppönen, « Dès qu’un dispositif est décrit comme « intelligent », il devient vulnérable aux cyber attaques. Plus vous avez d’objets intelligents (connectés), plus il est probable que l’un d’entre eux soit mal sécurisé, et mette en danger l’ensemble du réseau. Un maillon faible est un appareil sur lequel figure une faille de sécurité, permettant aux cyber criminels de s’introduire sur votre réseau privé.

  1. Mises à jour automatiques

La plupart des internautes connaissent bien le terme « mises à jour automatiques », qui concerne aussi bien leurs applications que leur système d’exploitation. Ces mises à jour automatiques sont importantes pour votre cyber sécurité. Sachez que pirates et développeurs jouent ensemble au chat et à la souris… lorsque les pirates découvrent une faille logicielle ou hardware, les développeurs doivent s’empresser de corriger cette vulnérabilité via la publication d’un correctif. Il est essentiel que ces mises à jour de sécurité soient installées rapidement. Et, en toute honnêteté, quand avez-vous patché manuellement le firmware de votre routeur pour la dernière fois ?

  1. Ethernet

Le réseau Ethernet est le réseau de connexion câblé standard, présent presque partout aujourd’hui. Les câbles entre votre routeur et votre connexion Internet sont des câbles Ethernet. De nombreux ordinateurs se connectent au routeur via ce type de câble.

  1. WPA2

WPA2 signifie Wi-Fi Protected Access 2 (« Accès protégé Wi-Fi 2 »). Cette technologie permet d’empêcher des individus mal intentionnés d’espionner le trafic de votre réseau sans fil. Il s’agit d’une version améliorée du protocole WPA, qui était lui-même le successeur du WEP. Au moment de choisir un mot de passe pour votre réseau sans fil, vous aurez peut-être encore le choix entre ces trois technologies ; il est alors important de savoir que le protocole WPA2 vous fournit une meilleure qualité de chiffrement. Sachez toutefois qu’utiliser le WPA2 sur votre Wi-Fi n’empêche pas les pirates d’intercepter votre trafic, mais il chiffre efficacement vos données de manière à ce que celles-ci ne puissent pas être lues par les pirates.

Pour devenir un véritable expert en matière de sécurisation des maisons connectées, n’hésitez pas à lire cet article sur les plus gros mensonges les concernant.

 

Évaluez cet article

1 votes

0 Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pourriez aussi aimer