La cybersécurité, pour les internautes nés avant le web

Menaces & Hacks, Sécurité & Confidentialité, Trucs & Astuces, Vie connectée

Si Internet devait avoir une date de naissance, il s’agirait du 2 septembre 1969. Ce jour-là, pour la première fois, deux ordinateurs ont communiqué ensemble.

Cela signifie qu’internet fêtera bientôt son 50ème anniversaire, avec 3 milliards d’individus (aux États-Unis, 9 personnes sur 10) s’y rendant régulièrement.

Les moins jeunes d’entre nous peuvent se trouver en difficulté car ils n’ont pas grandi avec Internet ni avec un smartphone. Surfer sur le net n’est devenu la norme qu’après leur trente ans et la révolution des smartphone a commencé alors qu’ils avaient déjà au moins la quarantaine.

Mais cela ne signifie pas nécessairement qu’ils soient les plus vulnérables face aux arnaques du web.

Selon une étude de 2016 menée par le Better Business Bureau’s Institute for Marketplace Trust, les personnes nées dans les années 80/90 sont les plus susceptibles d’être victimes de cyber fraudes, avec 30 % des 25-34 ans affirmant avoir déjà été confrontés des pratiques de fraude sur internet, contre 10% des 55-74 ans.

Pourquoi les Baby Boomers s’en sortent-ils mieux que leurs enfants, alors même qu’ils passent davantage de temps sur le web ? Peut-être suivent-ils plus scrupuleusement les conseils qui leur sont donnés…

Voici cinq conseils à suivre pour s’assurer de ne jamais vous trouver du mauvais côté des statistiques :

  1. Partez du principe que toutes les e-mails, offres et appels inattendus sont potentiellement dangereux.
    Les cyber escrocs tentent de s’introduire dans votre vie. Les filtres anti-spams de votre boîte mails et ceux des réseaux sociaux deviennent plus performants…mais les techniques des spammeurs s’améliorent également. Ils se font désormais passer pour des grandes entreprises pour vous piéger et mettre la main sur vos données. Ne cliquez jamais sur les liens ou les pièces jointes des e-mails que vous recevez, même s’ils viennent de votre banque ou de votre site de e-commerce favori. Si vous êtes contacté par une institution avec laquelle vous faites affaires, ne cliquez pas sur le lien proposé mais rendez-vous directement sur leur site web, que vous aurez mis en favori, pour en savoir plus. Si vous recevez un coup de téléphone inattendu de la part d’un individu souhaitant vous vendre quelque chose, vous offrir une assistance technique ou convoitant vos données personnelles, raccrochez. Si vous avez la moindre incertitude sur un appel que vous recevez, demandez un numéro à rappeler afin de pouvoir vérifier celui-ci sur un moteur de recherche.
  2. Nettoyez votre boîte mail.
    Difficile d’avoir une boîte mail impeccable qui afficherait zéro message non lu. Mais moins ces e-mails sont nombreux, plus il vous est facile d’éviter de cliquer sur des contenus potentiellement malveillants. Évitez de fournir votre adresse e-mails à trop de sites internet. Désinscrivez-vous des sites dès lors que vous n’êtes plus intéressé par les services qu’ils proposent.
  3. Optez pour un mot de passe intelligent
    La sécurisation des mots de passe est peut-être devenue trop compliquée. C’est en tout cas l’opinion de Paul Grassi, à l’origine des règles, énoncées en 2003, concernant les mots de passe et qui font désormais loi. Il n’est pas nécessaire de changer votre mot de passe régulièrement, à moins que celui-ci ait été piraté. (Vous pouvez, à ce sujet, lancer une vérification sur le site Have I Been Pwned ?). Toutefois, il est nécessaire de disposer, pour chacun de vos comptes importants, d’un mot de passe unique et suffisamment complexe. Nul besoin d’avoir recours à des combinaisons étranges de caractères spéciaux : de longues phrases, faciles à retenir, peuvent faire l’affaire. Même s’il s’agit de phrases, celles-ci risquent d’être si nombreuses qu’elles deviendront difficiles à retenir : pensez donc à utiliser un gestionnaire de mots de passe, à l’instar de la plupart des professionnels de la cyber sécurité. Vous pouvez utiliser gratuitement F-Secure KEY sur l’un de vos appareils.
  4. Utilisez l’authentification à deux facteurs.
    Si un hacker prend le contrôle de votre boîte mail, il/elle pourra peut-être prendre le contrôle de toute votre vie en ligne. Il est essentiel de tenir les pirates à distance de vos comptes les plus importants, en particulier de vos comptes webmails. L’authentification à deux facteurs ajoute une barrière supplémentaire pour accéder à vos comptes. Généralement, il s’agit d’un code envoyé sur votre smartphone. Nos experts vous recommandent d’utiliser des applications comme les authentificateurs de Google ou Microsoft pour générer ces codes.
  5. Partez toujours du principe que vous allez commettre des erreurs.
    Personne n’est parfait. Les internautes sont en ligne une douzaine d’heures par semaine : à un moment ou un autre, nous commettrons tous des erreurs. Vous cliquerez peut-être, un jour, là où il ne faut pas : assurez-vous donc de bien mettre à jour votre système et votre navigateur afin de barrer autant que possible le chemin aux pirates. Exécutez toujours un logiciel de cyber sécurité mis à jour tel que F-Secure TOTAL – qui offre la protection multi-niveaux de F-Secure SAFE contre les sites malveillants et les menaces ransomware avancées, et le VPN FREEDOME, garant de votre vie privée sur internet et de la sécurisation de vos connexions Wi-Fi. F-Secure TOTAL est disponible en essai gratuit ici.

 

2 Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pourriez aussi aimer