Nos maisons seront-elles bientôt trop intelligentes ?

Famille Connectée, Sécurité & Confidentialité, Univers Numérique

Un professeur de sciences de l’informatique, l’Allemand Raul Rojas, propriétaire de la première « smart home » (« maison intelligente »), devait changer une ampoule. Mais il l’a appris à ses dépens…

Il raconte son histoire au magazine Fusion: « J’ai connecté mon ordinateur portable au réseau de la maison et en regardant le trafic, j’ai vu qu’une unité envoyait des paquets d’informations en continu. C’était tout bonnement une attaque de déni de service ! ». L’ampoule surchargeait son réseau avec des requêtes pour être remplacée.

Selon les projections du cabinet de conseil Gartner, plus de 25 milliards d’objets seront connectés à Internet d’ici la fin de l’année 2015.

Il aura fallu toute l’histoire humaine pour arriver à ce nombre – mais dans tout juste 5 ans, en 2020, Gartner prévoit plus de 25 milliards d’objets reliés à ce que l’on nomme « L’Internet des Objets » (« Internet of Things »), un concept qui a marqué le CES de cette année. ABI Research estime que ce nombre dépassera les 40 milliards – le groupe de solutions réseaux pour entreprises Cisco quant à lui avance 50 Milliards. Et la banque Morgan Stanley, 75 milliards.

La croissance massive du nombre de tablettes, de téléphones portables et d’ordinateurs continuera. Mais des entreprises telles que Cisco et Samsung mettent sur la table des milliards de dollars en pariant sur l’explosion soudaine des nouveaux appareils connectés : l’électroménager, les senseurs et les accessoires.

Combien d’appareils connectés à Internet avez-vous à la maison ?

Ne prenez pas en compte ceux que vous utilisez pour envoyer des emails. Vous avez probablement une webcam, une console de jeu, une télévision… Vous avez peut-être déjà un thermostat relié à Internet qui promet de vous faire réaliser des économies en rendant les appareils ménagers « conscients » de votre présence (ou votre absence) et communique avec un « réseau intelligent » pour optimiser l’énergie consommée par le voisinage. Bientôt l’alarme de votre réveil parlera à votre machine à café qui parlera à votre voiture qui communiquera avec les services de secours si besoin – le tout directement à travers un réseau de communication sans fil entre machines.

Le potentiel de l’Internet des Objets dépasse l’imagination – en terme de gain de temps et d’énergie, mais même écologiquement tout en maximisant la productivité, et permettant d’offrir plus d’accès aux personnes à mobilité réduite. Mais, malheureusement, ce potentiel n’échappe pas non plus à l’imagination criminelle…

Une grande partie des interactions seront intégrées avec les humains à travers les mouvements et la voix.

Avec des centaines de nouveaux appareils sur plusieurs systèmes d’exploitation tous connectés au cloud de la même maison, la question de la vulnérabilité est inévitable.

« Dans quelques années il y aura tellement d’ordinateurs dans votre maison que les peurs d’être piraté ou hanté seront impossibles à distinguer. »

— Clerf (@moonpolysoft) 14 Septembre 2014

Au vu de l’importance que nous donnons à l’intimité de notre foyer et la levée de boucliers lorsque nous avons appris que les TV intelligentes pouvaient nous écouter, la question de la confidentialité et de la sécurité est forcément inévitable.

Sommes-nous certains que des criminels n’essaieront pas d’exploiter L’Internet des Objets ? Et bien non, parce qu’ils utilisent déjà les appareils intelligents pour envoyer des spams et faire du bitcoin-mining.

Étant donné que nous ne sommes qu’en bas du tsunami technologique qui vient – comme au temps de l’Internet des années 90 – ne devrions-nous pas tirer les leçons de nos erreurs passées et assurer un futur plus sûr ? D’une certaine manière c’est déjà ce qui est en train de se passer avec les appareils mobiles.

Les fabricants d’appareils mobiles ont adapté le modèle des app-store pour contrôler les logiciels pirates. Apple, qui applique la procédure d’approbation de logiciels la plus stricte, a été assez efficace pour protéger sa plateforme iOS de presque tous les malware. Ce qui n’empêche pas les menaces ou l’espionnage massif et les pertes de données inhérents à l’Internet d’aujourd’hui.

Nous pouvons faire mieux.

L’Internet des Objets devrait être conçu avec le souci de la confidentialité et de la sécurité – mais nous ne pouvons pas attendre les concepteurs de faire le premier pas. Dans un prochain blog post, nous verrons comment bâtir votre maison intelligente en intégrant la sécurité de votre vie privée. : )

 

[Image © Pierre-Ephrem Reboul]

Évaluez cet article

0 votes

0 Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pourriez aussi aimer